L’Espagne

Publié le par
L’Espagne, Mai 2009, Juillet 2012 et Septembre 2013

+ La carte

[collapse]

+ Mon ressenti et partie historique

J’ai effectué 3 voyages en Espagne : Marbella en mai 2009 puis Rosas en juillet 2012 et enfin en septembre 2013 Empuriabrava, près de Rosas.
Rosas et Empuriabrava, deux villes balnéaires où l’on côtoie catalans et français. Nous sommes en Espagne mais les panneaux routiers sont souvent écrits en catalan, ce qui surprend la première fois. Pour comprendre cela, il suffit de lire les gros titres des derniers journaux et la revendication d’autonomie/indépendance de la Catalogne, vous pouvez consulter Wikipédia. Marbella, également au bord de la mer, est plus anglaise qu’espagnole. Les Anglais s’y sont installés et y ont presque imposé une partie de leur culture.
Des visites à Barcelone, Malaga, Séville, Gibraltar m’ont donné un aperçu de ce pays que j’adorais quand j’étais jeune à travers de nombreux voyages avec mes parents. Je devais avoir environ 12 ans lors de mon 1er voyage. Un endroit magnifique, où le tourisme de masse n’était pas encore vraiment présent. Des plages entières commençaient à être achetées par des étrangers. J’ai encore des images magnifiques en tête : le paysan faisant la sieste sous un olivier après un dur labeur et un copieux déjeuner, les femmes allant chercher de l’eau à la fontaine. L’Espagne a beaucoup changé entre ce que j’ai vu quand j’avais 12 ans et ce qui existe depuis 2009.
Si vous allez en Espagne, ne manquez pas Séville avec la cathédrale Notre-Dame du Siège ou l’Alcazar, Madrid la capitale et Grenade.
Partie historique
L’Espagne est un pays chargé d’histoire. En raison de sa situation, le territoire espagnol a été soumis à de nombreuses influences extérieures, souvent simultanément. Les Romains ont laissé leur empreinte par de nombreux vestiges. Les arabo-berbères dirigés par Tariq ibn Ziyad ont conquis le pays en 711 et ne l’ont abandonné qu’en 1492. 7 siècles de colonisation qui ont marqué le pays avec l’Alhambra de Grenade ou l’Alcazar de Séville ou les maisons d’architecture typique avec un patio au centre de la maison.
Ce pays fut aussi un colonisateur où naquirent de grands explorateurs comme Christopher Columb (les Amériques mais on croyait en Inde), Francisco Pizarro (Pérou) ou Hernán Cortés (Mexique). L’empire colonial espagnol était immense. Mais toutes ces colonies ont aussi assuré le déclin de l’Espagne. La puissance de l’Espagne déclina progressivement non seulement à cause des guerres coûteuses qu’elle mena et des révoltes qui éclatèrent, mais aussi à cause d’une économie artificiellement prospère grâce aux richesses du Nouveau Monde.
L’Espagne a perdu la plupart de ses colonies au XIXe siècle, notamment à partir des années 1820 et ses colonies postérieures en 1898 (Cuba, Philippines, Porto Rico, Guam). Ce pays monarchique devint brièvement une république. Mais devint bientôt une monarchie. En 1931, les Bourbons sont chassés par la 2ème république. En 1936, le Front populaire est victorieux et l’ère du général Franco commence. À la mort de Franco en 1975, la monarchie est restaurée et Juan Carlos Ier, le nouveau roi, rétablit rapidement la démocratie représentative.
Source

[collapse]