La Crête

Publié le par
La Crête, Grèce, Avril 2014

+ La carte

[collapse]

+ Mon ressenti et partie historique

En Crête, ne soyez pas surpris, en voiture, quand vous êtes dépassé par un autre véhicule sur une route à deux-voies. Il peut avoir jusqu’à 4 voitures de front, une petite particularité qui peut dérouter au début.
Si vous souhaitez déguster un bon poisson à Héraklion, allez faire un tour au « Kastella », « Sofokli Venizelou ». Le patron vous offrira le Raki, et si vous êtes chanceux, le dessert.
L’idéal, pour Crête, est de partir en balade en couchant dans des lieux différents chaque nuit. Ceci vous permettra de voir la différence entre le Sud et le Nord de l’île.
Partie historique
Sur l’actuel territoire de la Grèce, le climat a permis une bonne conservation des vestiges même très anciens, et l’écriture est apparue tôt : l’histoire du pays est donc très bien connue, de la Grèce antique à la Grèce actuelle en passant par les périodes hellénistique, romaine, byzantine, ottomane, de l’indépendance, de la monarchie, de la guerre civile et de la dictature des colonels.
Depuis le XIXème siècle, deux écoles s’affrontent pour l’écriture de l’histoire de la Grèce : celle d’une continuité de l’hellénisme entre l’antiquité et nos jours, qui prennent en compte surtout l’évolution de la langue, et celle d’une différence profonde entre la Grèce classique et la Grèce contemporaine, introduite au travers des Empires byzantin puis ottoman, dont les religions monothéistes sont analysées comme une rupture culturelle fondamentale. La Grèce est donc un pays chargé d’histoire comme en témoigne les nombreux monuments visibles à Athènes mais aussi à travers tout le pays.
La Crête fut autrefois appelée « île de Candie ». Plus grande des îles grecques et cinquième île de la mer Méditerranée en superficie, elle est rattachée en 1913 à la Grèce, dont elle constitue, avec d’autres petites îles, l’une des treize périphéries (région administrative), ainsi que l’un des sept diocèses décentralisés créés par le programme « Kallikratis » en janvier 2011. La Crête est le berceau de la civilisation minoenne, dont « Knossos » est le coeur et le site archéologique le plus important. Son histoire fut aussi très mouvementée. Elle a appartenu à l’Empire Romain d’Orient (dit byzantin) puis annexée par les andalous puis de nouveau Byzantins. Elle connue une période vénitienne puis ottomane, rattachée à l’Egypte. En 1898, elle obtient un statut d’autonomie sous tutelle internationale après un conflit gréco-turc perdu par les turcs. Pendant la 2ème guerre mondiale, elle fut envahie par les Allemands. La résistance crétoise libéra l’île en 1945.
Source

[collapse]