Bangalore, Inde, Octobre 2019

Bangalore, Inde, Octobre 2019
Une ville surprenante et à multiple facettes. D’un côté c’est une ville moderne mais cette modernité cotoie un monde appartenant encore au passé. Je ne parlerais pas de la saleté ou de la pauvreté. Je cotoie cela à chaque voyage aux Philippines et il faut rappeler qu’une population très dense ne facilite pas cela. Je savais que les vaches pouvaient se promener librement en Inde mais je voyais cela dans les petits villages. Mais non, à Bangalore, les vaches se promènent au gré de leurs envies, profitant des sacs poubelles pour s’alimenter. Les voitures passent à côté pour les éviter.
Se promener dans les rues de Bangalore est vraiment enivrant. Je ne parlerais pas du bruit incessant des klaxons, qui servent un peu à tout pour les conducteurs. Je parlerais surtout des odeurs des rues, des odeurs d’encens quand on se promène. Une ville à découvrir à pied.

 

Le toponyme Bangalore est la version anglicisée de Bengaḷūru, le nom de la ville en kannada. La plus ancienne référence au nom Bengaḷūru est une inscription gravée dans une vīra gallu du Xe siècle (en hindi, littéralement une « pierre du héros » vantant les mérites d’un guerrier). Dans cette inscription retrouvée à Begur, Bengaluru est décrite comme l’emplacement d’une bataille ayant eu lieu en 890.
Elle fut construite autour d’un fort bâti en 1537. Ce fut un des sièges de l’administration britannique de 1831 à 1881, date à laquelle elle fut rendue au maharaja de Mysore. Bangalore est historiquement une ville de garnison militaire durant le Raj britannique, préféré alors à Mysore et à Chennai de par sa faible population.
A partir des années 90, Bangalore devient le pôle indien le plus important dans les technologies de l’information, avec une montée en gamme importante. Elle est devenue un centre universitaire, scientifique et économique considérable. L’agglomération est considérée comme la « Silicon Valley » indienne et l’exemple d’un pôle de compétence d’importance mondiale.
Source
Remerciements spéciaux:
Merci à Saiprasad pour sa gentillesse et son aide au cours de ce séjour. Merci aussi à Akshata, son mari et son fils pour leur invitation pour Divali.
Une petite vidéo:

Les photographies
Note: Faites un tour sur les pages du site pour découvrir d'autres photos.

2 réflexions sur “Bangalore, Inde, Octobre 2019”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*