Paris, Festival de la cuisine Philippine, Octobre 2019

Paris, Festival de la cuisine Philippine, Octobre 2019
Vous le savez tous que l’archipel des Philippines est mon pays de coeur et que je souhaite m’y installer à la retraite. Vous ne serez donc pas surpris que lorsque j’ai su qu’un festival de la cuisine philippine était organisé à Paris, je ne pouvais pas manquer cette évènement. Après 3 séjours dans cet archipel, je n’ai pas encore goûté à toutes les spécialités.
Cette cuisine est méconnue hors de leur frontière. Par exemple, il n’y a aucun restaurant Philippin à Paris. Marseille et Lourdes ont le leur. Paris qui se dit la capitale mondiale de la cuisine, où vous pouvez goûter et déguster tant de variètés de cuisine, vous n’aurez pas cette chance. Ce festival est fait pour cela. Le « Point Ephémère » est un beau lieu mais malheureusement, ce festival a largement dépassé les attentes. La salle peut contenir 500 personnes, mais plus de 2.000 personnes souhaitaient découvrir cette fabuleuse cuisine (le chiffre de 6.000 a été annoncé mais restons simple). Seul bémol, pas de Halo-Halo…
Une découverte des danses folkloriques était proposée, dont vous verrez un petit montage et des photos. Je reconnais mettre plus intéressé sur cette partie du festival comme en témoignent les photos prises.

 

La cuisine philippine (en filipino : lutuing pilipino ou pagkaing pilipino) est la cuisine traditionnelle des Philippines. C’est un style de cuisine qui a évolué à partir d’une base austronésienne (partagée avec les cuisines malaisiennes et indonésiennes). Elle s’est modifiée sous l’influence des cuisines indienne, chinoise, espagnole et américaine, en parallèle des vagues majeures d’influences qui ont enrichi les cultures de l’archipel.
Le principal aliment est le riz. Les repas peuvent être frugaux, constitués de riz et de poisson salé frit, mais peuvent aussi être plus élaborés ; paellas et cocidos, d’origine espagnole, sont préparés pour les grandes occasions. Les plats les plus populaires comprennent : des viandes grillées comme le lechón, des charcuteries comme la longganisa, des plats en sauce comme l’adobo, la kaldereta, le mechado, le puchero, l’afritada, le kare-kare, le pinakbet, le hamonado, des soupes comme le sinigang, des plats de nouilles appelées pancit. Le lumpia et la torta sont aussi courants dans l’archipel.
N’hésitez pas à aller consulter le lien Wikipédia. Et votre ami Google est là pour vous trouver les recettes
Source
Une petite vidéo des danses:


Les photographies
Note: Faites un tour sur les pages du site pour découvrir d'autres photos.