Des Portraits

Des Portraits, Octobre et Novembre 2019
Une de mes pages préférées même sous forme de clin d’oeil cette fois. Il faut se rappeler qu’en Inde, les vaches sont sacrées, comme les singes, les rats, les éléphants. J’ai donc considéré que les vaches comme les singes ont droit aussi à leur portrait. Au début, je voulais intitulé la page « Personnages », comme je le fis pour les Philippines, mais vaches et singes n’en sont pas.
De ces femmes qui transportent des marchandises du train vers le quai, ou ces marchands de fleurs, ce repasseur, un large éventail de personnages racontant une histoire, leur histoire, leur vie.
Je fus un peu ému par cet homme et son fils. Au lieu prendre mon argent, il me demandait de l’accompagner dans un magasin pour acheter du riz. La personne s’exprimait en anglais, mal, mais en anglais. Mon amie Akshatha, à qui j’en ai parlé, ne comprenait pas non plus. Les pauvres ne parlent pas anglais normalement.
J’aurais pu prendre de nombreuses photos, de beaux portraits mais je me refuse toujours à montrer la misère que connaît certaines familles.
Les photographies
Les autres albums de l’Inde