La Grèce

La Grèce, May 2013 et Avril 2014

J’ai pu visiter 2 îles merveilleuses: Rhodes en Mai 2013 et La Crête en Avril 2014. Les vestiges grandioses de leur histoire mais aussi le climat, les paysages et leur cuisine. Vous pouvez ainsi régaler vos yeux et vos papilles. Les églises orthodoxes sont une splendeur comme vous pourrez le voir sur certaines photos. L’intérieur est magnifique, couvert d’or, de couleurs diverses et des peintures aux détails époustouflants. Les vues sur la mer à la couleur bleue azur qui donne envie de s’y rafraichir.
Le pays
Sur l’actuel territoire de la Grèce, le climat a permis une bonne conservation des vestiges même très anciens, et l’écriture est apparue tôt : l’histoire du pays est donc très bien connue, de la Grèce antique à la Grèce actuelle en passant par les périodes hellénistique, romaine, byzantine, ottomane, de l’indépendance, de la monarchie, de la guerre civile et de la dictature des colonels.
Depuis le XIXème siècle, deux écoles s’affrontent pour l’écriture de l’histoire de la Grèce : celle d’une continuité de l’hellénisme entre l’antiquité et nos jours, qui prennent en compte surtout l’évolution de la langue, et celle d’une différence profonde entre la Grèce classique et la Grèce contemporaine, introduite au travers des Empires byzantin puis ottoman, dont les religions monothéistes sont analysées comme une rupture culturelle fondamentale. La Grèce est donc un pays chargé d’histoire comme en témoigne les nombreux monuments visibles à Athènes mais aussi à travers tout le pays.
Rhodes a subi la même influence mais elle n’a pas été toujours rattachée à la Grèce. L’Ordre des Hospitaliers s’y installèrent pendant plus de 2 siècles à partir de 1307 mais durent s’enfuir devant les turcs conduits par Soliman Le Magnifique en 1522. Finalement l’Italie s’empare de l’île en 1912. En 1936, le fascisme arriva sur l’île mais la vie de population juive continua sans trop de difficultés. Il faut dire que la présence juive était importante. Aux XVIème et XVIIème siècles, l’île, qui comptait déjà des Juifs « romaniotes », accueillit tant de Juifs séfarades rejetés d’Espagne, qu’elle prit le surnom de « Petite Jérusalem ». A la capitulation allemande, l’île fut placée sous protectorat anglais puis sous souveraineté grecque en 1948.
La Crête fut autrefois appelée « île de Candie ». Plus grande des îles grecques et cinquième île de la mer Méditerranée en superficie, elle est rattachée en 1913 à la Grèce, dont elle constitue, avec d’autres petites îles, l’une des treize périphéries (région administrative), ainsi que l’un des sept diocèses décentralisés créés par le programme « Kallikratis » en janvier 2011. La Crête est le berceau de la civilisation minoenne, dont « Knossos » est le coeur et le site archéologique le plus important. Son histoire fut aussi très mouvementée. Elle a appartenu à l’Empire Romain d’Orient (dit byzantin) puis annexée par les andalous puis de nouveau Byzantins. Elle connue une période vénitienne puis ottomane, rattachée à l’Egypte. En 1898, elle obtient un statut d’autonomie sous tutelle internationale après un conflit gréco-turc perdu par les turcs. Pendant la 2ème guerre mondiale, elle fut envahie par les Allemands. La résistance crétoise libéra l’île en 1945.
Source
Les albums de Grèce