La Jordanie

La Jordanie, Octobre 2018

Dix jours d’Amman, dont trois réservés aux visites, ce qui reste assez court, à Aqaba dans ce pays magnifique pour des visites et de la plongée. Ce n’est pas mon 1er voyage dans un pays arabe mais il est impossible de comparer la Tunisie avec la Jordanie.
J’ai atterri à Amman, la capitale. Le lendemain, visite de Madaba puis le mont Nébo, court passage à la Mer Morte pour finir à Pétra. Enfin, une nuit à Wadi Rum puis direction Aqaba, pour sept jours dont cinq jours de plongée.
La conduite semble facile en louant une voiture. A mon avis, il est quand même préférable d’utiliser un chauffeur privé, qui ne vous coutera pas beaucoup plus cher, mais vous fera gagner un temps précieux sur les nombreux checks sur les routes. De plus, les chauffeurs parlant anglais, vous aurez des explications sur les lieux.
Un détail qui a retenu mon attention, le drapeau Jordanien flotte vraiment de partout et le portrait du Roi de Jordanie est souvent visible sur les murs.
J’ai été surpris de ne pas voir de lignes ferroviaires dans ce pays tout en longueur. Les distances entre Amman la capitale et Aqaba est de 320km (199mi) et de nombreux camions parcourent cette route qui en subissent les conséquences. Ne soyez pas étonné si vous voyez beaucoup de voitures sur les voies de gauche. Il y a bien une ligne ferroviaire mais elle n’est utilisée que pour le transport du phosphate.

Le pays
La Jordanie, en formulation longue le royaume hachémite de Jordanie, est une monarchie constitutionnelle. Elle est composée principalement d’un plateau désertique aride à l’Est, et d’une région montagneuse à l’Ouest.
Beaucoup de civilisations et de royaumes se sont succédé sur le sol jordanien, à cheval entre le croissant fertile et le désert d’Arabie. Certains peuples historiques y ont établi leurs capitales comme les Ammonites, les Edomites, les Moabites. D’autres civilisations ont également dominé cette région, tels les Akkadiens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, ainsi que l’Egypte pharaonienne ou encore la dynastie juive hasmonéenne des Maccabées. La civilisation la plus connue en Jordanie a probablement été la civilisation nabatéenne qui y a laissé de riches vestiges archéologiques comme Pétra. L’alphabet arabe semble être né à Pétra. D’autres civilisations ont également régné en Jordanie comme les Macédoniens, les Romains, les Byzantins et les Ottomans. Dès le VIIème siècle, la région a été culturellement musulmane et arabe, à l’exception d’une brève période de domination par les croisés et sous le mandat britannique.
Au cours de la Première Guerre mondiale, les Britanniques conquièrent sur l’Empire ottoman une bande de territoire. En 1920, lors de la Conférence de San Remo et dans le mandat donné aux Britanniques sur la Palestine en 1922, les alliés redéfinissent les frontières de la région en la scindant en quatre mandats dont celui de Palestine mandataire qui comprend les territoires situés entre la mer Méditerranée et le désert de Syrie, territoires correspondant aujourd’hui à Israël, à la Cisjordanie, à la Bande de Gaza et à la Jordanie. Les Britanniques scindent la région en deux parties : la Palestine à l’ouest du Jourdain, et l' »Emirat Hachémite de Transjordanie » à l’Est.
En 1946, l’Emirat acquiert l’indépendance totale et devient le « Royaume Hachémite de Transjordanie ». En 1949, pour marquer des modifications territoriales, le royaume change de nom pour devenir le « Royaume Hachémite de Jordanie ». Après la guerre des Six Jours (« attaque préventive » d’Israël contre ses voisins arabes), le pays perd beaucoup de son prestige aux yeux des Palestiniens qui développent « un État dans l’Etat ». Ils mènent leur propre lutte contre Israël. En 1994 est signé le traité de paix israélo-jordanien, donnant lieu à des modifications mineures sur les frontières et restant en attente d’un règlement final du conflit israélo-palestinien. Le roi Hussein meurt en février 1999. Son fils, Abdallah II, lui succède et poursuit les réformes politiques et économiques du pays commencées dans les années 1990, vers davantage de libéralisme. Dans les années 2000, et malgré les événements affectant la région, le gouvernement jordanien se montre régulièrement soucieux de rester en paix avec ses voisins. Les différentes provinces sont des « Gouvernorat ». Son économie est essentiellement basée sur le pétrole, et aussi sur le tourisme. L’islam est la religion d’Etat. Selon les estimations officielles, 92 % des habitants sont sunnites et les chrétiens représentent 6 % de la population.
Source

Les lieux visités
Amman : Je n’ai découvert Amman qu’à travers les vitres d’une voiture, surtout que mon hôtel était à la périphérie de la ville. J’aurais bien aimé resté une journée complète pour découvrir la ville. Du peu que j’ai vu, la ville est vraiment étendue et la circulation reste difficile.
Madaba : Je n’y ai passé qu’une heure pour visiter l’église orthodoxe grecque de Saint George. Elle fût érigée en 1800 et les peintures des murs sont vraiment magnifiques. Un office était en cours donc je n’ai pas pu profiter pleinement du lieu.
Le Mont-Nebo : La basilique du mausolée de Moïse est érigée sur une colline de 817m (2680ft). Un office était en cours dans la basilique qui est aussi un musée. J’ai surtout été impressionné par la vue panoramique du haut de cette colline.
La Mer Morte : Même en ayant regardé sur Google Map l’étendue de la Mer Morte, je ne m’attendais pas à un lieu aussi immense. En face, les collines d’Israël semblent si lointaines. Je n’ai pu que tremper une partie des jambes car le sel présent ronge assez facilement la peau et j’ai pu m’en rendre compte… La couleur du fond ressemble à du marbre en certains endroits mais il s’agit du mélange de sel et de sable qui donne cet aspect marbré. J’ai ramassé un caillou blanc et finalement, il s’agissait simplement de sel aggloméré. Des personnes se couvrent de boue noire, bénéfique pour la peau. Par contre, des panneaux rappellent les dangers de se baigner dans la Mer Morte.
Petra : MAGNIFIQUE, je n’ai que ce mot qui me vient à l’esprit. Je n’y suis resté que 4h mais j’ai pu voir beaucoup de choses. Tous ces tombeaux funéraires ont été sculptés dans les rochers de grès et de granit. J’en parlerais plus dans la page réservée à ce lieu antique.
Wadi Rum : Un lieu MAGIQUE qui vaut vraiment le coup. J’ai passé la nuit dans un campement, plutôt touristique, je l’avoue, mais le charme reste entier. La découverte du désert fût enchanteresque. Dans l’album « Spécial », j’ai ajouté une vidéo où je fais un 360° dans un silence détonant, qui a de quoi surprendre. Dans l’album « Wadi Rum » j’espère vous donner envie de vous y rendre.
Aqaba : Une ville touristique, la seule au bord de la mer. De ce fait, le terminal portuaire est immense. Tous les matins, vers 5h, l’appel à la prière a de quoi surprendre mais on s’y habitue vite. Cela a commencé dés mon arrivée sur le sol jordanien et à Aqaba, je n’y faisais plus attention. Je vous en parlerais plus dans l’album « Aqaba ».

Les photographies
Note:: Les photographies regroupent tout mon voyage et mes visites mais j’ai préféré créer des albums pour Pétra, Wadi Rum et Aqaba qui méritaient plus que quelques photos. L’album « Spécial » regroupe principalement des panoramiques.
Les autres albums de la Jordanie
Spécial: Des panoramas, Wadi Rum s’y prête à merveille et des photos insolites.