Mumbai, Tour en transports locaux, Inde, Octobre 2019

Mumbai, Tour en transports locaux, Inde, Octobre 2019
Un très long tour avec un excellent guide, Chenta, que je recommande. Le tour a démarré à 8h30 du matin au « Regal Cinema ». Direction un bus pour rejoindre Victoria Terminus ou CST Local Train Station ou Chhatrapati Shivaji Maharaj Terminus. Les sièges ne sont pas très confortables mais nous sommes en Inde, pas en France. La montée dans le bus se fait par l’arrière et la sortie par l’avant. Un contrôleur vient vous voir pour le ticket. Le long du bus, au plafond, est tendu une corde. Cette corde est reliée à une clochette pour signaler au conducteur quand repartir. Il faut allez très vite lors de la montée…
Nous arrivons rapidement à Victoria Terminus. L’intérieur est vraiment magnifique. J’ai réussi à faire un panoramique 3D qui permet de se rendre compte des dimensions de la zone d’achat des tickets. Direction les quais de cette gare. Il ne faut surtout pas se tromper car la gare est immense. Le train arrive et nous pouvons poursuivre notre chemin. Ce qui frappe en premier est l’absence de porte aux trains. Ensuite, quand vous regardez au plafond, vous êtes surpris par les nombreuses poignées et tiges métalliques qui permettent de se tenir. Les sièges sont aussi en métal brillant. J’ai l’impression d’être dans un train chromé. D’immenses ventilateurs permettent de raffraichir l’air ambiant mais beaucoup d’indiens restent debout devant la porte. Notre station arrive. Il faut se préparer. Il faut descendre dans le sens du train. Les entrants montent aussi dans le sens du train, cela ressemblerait presque à une chassé-croisé si ce n’est que, certains, essaient toujours de vouloir monter plus vite et gênent la descente. Cela me rappelle quelque chose à Paris…
Après cet univers en gris métal, des couleurs frappent nos pupilles. Nous sommes au marché aux fleurs. Ce ne sont que couleurs chatoyantes de l’orange au blanc en passant par le rouge ou le bleu. C’est un univers incroyable. Nous sommes en plein Divali, les fleurs sont transformées en tresses multicolores, vendues au mètre. La concurrence est grande entre ces différents marchands, c’est la loi de l’offre et la demande, mais surtout de celui qui aura les plus belles fleurs. Les moins belles sont rejetées mais elles ne sont pas perdues pour autant. Les pauvres les trient de nouveaux pour en faire des tresses et les revendre à leur tour. En Inde, rien ne se perd, tout se transforme. C’est le pays de la récupération mais aussi de la débrouille.
Avant de continuer, une pause pour se requinquer avec un verre de thé parfumé au gingembre. Remède excellent contre la fatigue, les maux de ventre et tout ce que vous voudrez…
En avançant, nous abordons maintenant la zone des routiers. Ces hommes attendent la fin de leur chargement pour partir silloner les routes. Ce sont des voyages de plusieurs jours pour atteindre des zones éloignées et distribuer leur précieuse marchandise. Un camion attire mon attention. Le fond du camion est recouvert d’une bâche. En y regardant de plus près, cette bâche est remplie d’eau. Quelle n’est pas ma surprise lorsque je distingue dans cette eau trouble des poissons vivants, nageant tranquillement dans cette piscine improvisée. Nous sommes loin des transports frigorifiés français. Le poisson arrivera vivant et donc plus frais que frais. Mon unique est question est: « un poisson peut-il avoir le mal des transports ou mal de mer »… sourire….
Nous prenons de nouveau le train et après peu de marche, nous voilà enfin à un élément essentiel de Mumbai: la laverie. La laverie traditionnelle est encore là malgré les années. Les hôtels et restaurants avoisinants continuent d’utiliser les services de cette immense « usine humaine ». Aucune machine n’est utilisée. Des bacs à eau, comme les lavandières de mon sud presque natal, et du soleil pour faire sécher tout cela. J’ai l’impression d’être hors du temps. Derrière cet immense lieu surgi du passé, des buildings en construction nous rappellent que nous sommes bien au 21ème siècle.
Nous voilà reparti en train en direction d’un autre lieu symbolique d’Inde: Churchgate et les porteurs de lunch-box. Encore ce côté typique de cet insondable Inde. Un système très ancien qui reste non mécanisé. Des numéros sur le sol où l’on dépose les lunch-box et la livraison se fera quand le porteur aura toutes les boîtes à livrer. Ce transport se fera à vélo, pas de mécanique dans ce système. Seul changement, les boites métalliques traditionnelles à étages ont disparus au profit de ces petits sacs isothermes modernes. Si vous n’avez pas vu le film « The Lunchbox » de Ritesh Batra, je vous engage à le regarder. Profitez-en pour jeter un oeil au lien donné ci-dessous sur les clichés du film.
Après la vue de toutes ces repas, la faim commence à se faire sentir. Je suis incapable de vous décrire ce que j’ai mangé si ce n’est ces « chips » de riz que l’on trempe dans des sauces plus ou moins épicés.
Enfin rassasié, nous pouvons repartir en taxi partagé vers un autre lieu. Les taxi-partagés. Le taxi part uniquement quand il est plein, et il peut être très rempli…. Ces taxis font toujours le même trajet et vous demandez à descendre quand arrive votre destination. Cela ressemble un peu aux Jeepneys des Philippines. Vous payez à la descente.
La délivrance arrive. Nous allons traverser le bazar, plutôt le grand bazar, Bhendi Bazaar. Cette zone ressemble a un garage en plein air. De partout des pièces de voiture. D’ailleurs des voitures sont même désossées. Tout est récupéré, trié et stocké. Si vous avez besoin d’une pièce mécanique, vous y trouverez votre bonheur. Il n’y a pas que de la récupération, il y a aussi de la réparation. Ainsi certains réservoirs de moto sont débossés pour leur rendre leur état d’origine suite à un accident. Dans ce grand bazar, vous y trouverez tout: des meubles, du linge, des appareils photos, des téléphones… mais aussi dans la zone couverte, les fruits et légumess. Cela semble étrange de voir toutes ces marchandises se côtoyer.
La fin du tour approche. Un taxi de ville, ceux noirs et jaunes pour nous rendre à Batanga Tank, du temple Walkeshwar à Malabar Hill. Puis un park familial où les familles viennent déjeuner. De là, nous avons une vue magnifique sur Back Bay et les buildings. Il est enfin 15h30, c’est la fin et retour au « Regal Cinema ». Ce périple a duré 7h30 et nous avons parcouru quelques kilomètres. La nuit va être reposante…
Pour en savoir plus
Remerciements spéciaux:
Un grand merci à Chetan pour toutes ces explications et pour cette découverte de Mumbai. Je reconnais ne pas avoir tout compris et surtout retenu.
Les photographies
Note: Faites un tour sur les pages du site pour découvrir d'autres photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*