Aix en Provence

Aix en Provence, Mai 2017

Fondée en 122 av. J.-C. sous le nom d’Aquae Sextiae par la garnison romaine de Gaius Sextius Calvinus, Aix devient par la suite la capitale du comté de Provence. Ville thermale depuis l’Antiquité, Aix-en-Provence dispose d’un important patrimoine culturel.
Puis-je donner mon ressenti sur une ville qui a bercé mon adolescence ? A l’époque, Aix était la sortie pour une terrasse sur le Cours Mirabeau. Notre occupation, admirer les jolies étudiantes, surtout étrangères. La transhumance est revenue à Aix pour le spectacle. C’est un moment privilégié pour ceux qui ne connaissent pas.
Le Cours Mirabeau est déjà un lieu splendide mais il faut flâner dans la vieille ville. Elle fourmille de « mascarons », ces décors ornant les édifices sous la forme de figures humaines, souvent effrayantes car elles avaient pour fonction de pouvoir éloigner les mauvais esprits pour éviter qu’ils ne pénètrent dans la maison. De magnifiques atlantes et cariatides ornent également quelques façades. Les atlantes représentent des figures humaines ayant pour fonction de soutenir une architrave à la place d’une colonne ou d’un pilier. Le nom d’atlante évoque le mythe d’Atlas qui portait le ciel sur ses épaules. Le tribunal de commerce sur le cours Mirabeau ou le pavillon Vendôme sont de magnifiques exemples.
Aix-en-Provence est également extrêmement riche en statues de rues à caractère religieux. la ville en dénombre un centaine et il est difficile de parcourir une rue sans en apercevoir au moins une.
Les photographies